Métiers qui recrutent

Les métiers qui recrutent : Viemonjob fait le point

Permettre à chacun de tester un métier pour valider un projet professionnel sera de plus en plus important. En ce sens, il est important de repérer et promouvoir les métiers qui feront nos vies professionnelles de demain. Alors, parlons recrutement.

La tendance

C’est la grande question que tout le monde se pose, et notamment les jeunes. Quels sont les métiers les plus porteurs? Il existe plusieurs réponses bien sûr. A l’occasion de l’édition 2017 de son guide « Ces secteurs qui recrutent », le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ) a passé en revue les secteurs et les métiers qui recrutent en 2017. Ce qui est certain, c’est que certains secteurs, certains types de métiers sont amenés à se développer. Soit parce qu’ils dépendent directement des changements sociaux et démographiques, soit parce qu’ils offrent des solutions aux problèmes que nous rencontrons et répondent à de nouveaux types de besoins. Le Figaro a récemment écrit sur ce sujet.

Par exemple, le secteur le plus porteur sera celui des services, et principalement les service à la personne. Le social reste le plus gros réservoir d’emplois avec à l’horizon 2025, 287 000 postes qui seront libérés, selon l’Observatoire national de l’ESS. Parmi les métiers qui recrutent, on retrouve les aides à domicile, les aides ménagers(es) et travailleurs(euses) familiales. 160 000 emplois peu qualifiés pourraient être créés d’ici 5 ans. Le social recherche également des personnes dans le socio-éducatif (psychologues, conseillers en insertion, éducateurs spécialisés…).

En France, 50 000 postes sont à pourvoir aujourd’hui, et 191.000 seront créés d’ici 2022 dans les activités informatiques et de télécommunications, annonçait mi-janvier la ministre du Travail Myriam El Khomri. Les entreprises de services numériques (ESN), les sociétés de conseil en technologies et les éditeurs de logiciels cherchent activement des profils de développeurs. Un secteur très jeune puisque 25% du secteur a moins de 30 ans! Le Syntec numérique prévoit 36.000 créations nettes d’emploi, dont 70 % de cadres. Découvrez les métiers porteurs de la data.

Les métiers du commerce et de la vente ont le vent en poupe !

Les vendeurs, commerciaux, technico-commerciaux sont des professionnels très recherchés et leurs recrutements ne cessent d’augmenter. « Face à un marché de plus en plus exigeant, la tendance est donc à l’hyper-spécialisation des commerciaux. Par produit, mais également par technologie ou typologie de clients » (Enquête Hays – RegionsJob). Le commerce de gros et la grande distribution sont en demande constante de personnel de vente. 50% des sites de e-commerce vont augmenter leurs effectifs (Guide CIDJ). Pour en savoir plus sur les 10 chiffres du secteur de la distribution.

Le luxe est un secteur à la fois traditionnel et en vogue, qui peine à trouver des techniciens hautement qualifiés.  Il poursuit sa croissance et maintenir un savoir-faire Made in France. Les métiers connus et médiatisés de la couture ou du prêt-à-porter ne manquent pas de candidats, mais d’autres restent vacants (monteuse, prototypeuse, polisseurs ou sertisseurs en joaillerie…).

Enfin, « c’est bien dans l’ESS que les plus grandes perspectives de recrutement se trouvent » assure Michel Tardit. L’ESS représente déjà aujourd’hui 10 % de l’emploi en France. La santé est le quatrième secteur d’emplois de l’économie sociale et solidaire avec plus de 61 000 ouvertures de postes prévues d’ici à 2025 : médecins, infirmiers, agents de services hospitaliers…Et puis, il y a les métiers auxquels on s’attend moins, comme les emplois de saisonniers. Ainsi, les viticulteurs, les arboriculteurs salariés ou les cueilleurs sont les plus demandeurs de main d’oeuvre. Retour aux sources?


Qui embauchera ?

Les petites entreprises, qui embauchent moins de 10 salariés, sont amenées à recruter le plus. Elles représentent un projet d’embauche sur deux.
Où embauchera-t-on? Sur le plan géographique, les meilleurs perspectives de projets d’embauche en 2017 sont situés dans les grandes métropoles comme Paris, Lille, Lyon, l’arc Atlantique et le Sud-Est.

Les métiers en tension

Enfin, on note que les difficultés de recrutement persistent pour les métiers de l’industrie et de la construction / BTP ou la restauration. L’inadéquation des profils et la pénurie des candidats sont les principales causes de ces complexités. On peut citer quatre métiers particulièrement en tension. Exemples : carrosserie automobile, couvreurs, mécaniciens et électroniciens de véhicules et aides à domicile. L’industrie demeure mal connue. Pourtant, de nombreuses filières recrutent, tels que la métallurgie ou la mécanique. Chaudronniers industriels, tôliers, traceurs, drapeurs… sans oublier les domaines de pointe en croissance tels que l’aéronautique, la micro-optique, la pharmacie, les cosmétiques, ou la défense. En route vers vers l’usine 4.0 requérant des compétences toujours plus pointues!

Vous êtes sur le point de démarrer de nouvelles études, de vous reconvertir ou vous cherchez un nouveau job suite à un licenciement ? Vous êtes intéressés par ces métiers et voudriez découvrir et tester l’un d’entre eux ? Découvrez ce que Viemonjob peut vous proposer !

Les articles qui nous ont inspirés : Le Figaro / Trouver un job en 2017 et Regionsjobs / Les secteurs qui recrutent