reconversion, formation, tester un métier, vis ma vie, viemonjob, emploi, orientation, carrière, ambition, empowerment, apprentissage

Retrouver du travail par la formation

Retrouver du travail est souvent l’occasion de réaliser une reconversion professionnelle. En effet, la société est de plus en plus en quête de valeurs, et souhaite donner du sens à ses actions. La recherche d’emploi respecte cette direction donnée : c’est l’occasion de faire un bilan sur les appétences, les compétences, et les envies. La formation devient alors une étape quasi incontournable pour réussir cette transition professionnelle.

Choix de la formation

La première étape consiste à déterminer une orientation réaliste. Concrètement, la pro-activité du demandeur d’emploi est la clé. Le bilan de compétences, dans un premier temps, permet aux plus incertains de valider leur appétences. Reste ensuite à faire coïncider celles-ci avec un univers professionnel  porteur, ayant besoin de main d’oeuvre, et dont la localisation géographique est cohérente avec les souhaits exprimés. À partir de ces éléments, il faut choisir des formations concrètes, en ayant conscience qu’un cursus classique nécessitera un apprentissage théorique parfois en décalage avec les univers professionnels pratiqués auparavant. Un cursus plus pratique est également possible, afin d’être directement opérationnel à la sortie.

Financement de la formation

Le montage du dossier de financement est toujours complexe. En effet, il est fréquent que les formations soient coûteuses. Deux axes principaux permettent d’envisager des financements :

  • le CPF (Compte Personnel Formation), qui correspond à une cagnotte, un cumul d’heures de formation lorsque l’on est salarié. Les heures sont mobilisables pour financer des formation qualifiantes, diplômantes et certifiantes
  • l’aide individuelle à la formation, à condition que la formation soit cohérente avec le projet personnel de la personne et les besoins en recrutement du territoire.

Zoom sur un secteur porteur : l’industrie

Le secteur industriel propose de nombreux débouchés, et est accessible aux demandeurs d’emplois par le biais de la formation. Travail quasi garanti à l’arrivée. Un métier comme « opérateur-régleur sur machines à commande numérique » est accessible dès 6 mois de formation, avec un poste à la clé. Celle-ci se déroule dans des ateliers similaires aux usines, ce qui permet d’acquérir rapidement les compétences techniques spécifiques et pratiques.

 

Frédéric Hingray