Learning & Développement apprentissage: importance dans le parcours professionnel

Learning & Development : Les enjeux du marché

Pourquoi parler de Learning & Development ?

Une organisation est responsable de ses employés et se doit de garantir qu’ils possèdent bien les compétences et les savoirs dont ils ont besoin pour effectuer leur travail dans le respect des objectifs stratégiques et opérationnels de l’entreprise. Cela concerne bien entendu le recrutement. Mais engage aussi l’organisation sur le long terme. Puisqu’elle doit s’assurer que ces connaissances et ces compétences sont maintenues et développées de façon continue, afin de maintenir la compétitivité et l’adaptabilité de l’organisation sur son marché.

A cette fin, il existe depuis longtemps plusieurs solutions proposées aux employés comme les formations classiques par des intervenants. Qu’elles soient internes ou externes, mais également plus centrées sur la personne comme le coaching ou le mentoring (notamment entre juniors et seniors) elles favorisent la transmission des savoir-faire de l’entreprise, et d’autres solutions plus collaboratives comme les workshops.

Un processus éducationnel qui implique trois grands enjeux

Le « Learning & Development » est aussi appelé « Training & Development ». Intégrant une variété de méthodes sur ou hors du lieu de travail, il permet d’acquérir plusieurs choses. Les connaissances nécessaires (savoirs), les compétences (savoir-faire) et de plus en plus fréquemment : les savoir-être. Il s’agit d’un processus éducationnel qui implique trois grands enjeux . Tout d’abord, la formation. Puis l’entraînement. Et enfin le développement. Ces dernières années ont montré les limites d’un Curriculum vitae vantant uniquement les connaissances et les diplômes.

Il est aujourd’hui reconnu comme beaucoup plus pertinent de revendiquer des compétences et des talents?, Ceux-ci permettent de prouver que l’individu peut et veut s’intégrer à une organisation pour concourir à sa performance. Trop d’organisations réservent le management des talents aux cadres. Alors que chacun en possède et en développe. Que ce soit au sein de sa vie professionnelle ou de sa vie personnelle. Allons donc vers une approche aujourd’hui admise de bottom-up et d’empowerment des employés, sans aller forcément jusqu’à des structures d’entreprises libérées. Il me semble que cet aspect est extrêmement important dans le cadre d’une stratégie RH.

 

Burn-out, brown-out, bore-out… êtes-vous out ?

Alors, à l’heure des burn-out (trop de travail et de pression), des bore-out (pas assez de travail et ennui) et maintenant des brown-out (perte de sens du travail réalisé), il est primordial de se recentrer sur l’individu qui est au coeur de l’organisation – quel que soit son niveau hiérarchique – car en tant que partie prenante, il participe à faire fonctionner l’écosystème dans son ensemble.

En effet, les chiffres montrent bien ces dernières années que la satisfaction des employés est au coeur de la performance de l’entreprise, puisqu’elle est directement liée à la fidélité de ceux-ci. Le Learning & Development est essentiel pour permettre à l’entreprise d’améliorer sa productivité tout en relâchant un peu le contrôle et la supervision des équipes, et de la sorte faire croître la satisfaction des employés et leur épanouissement. On sait que 41 % des entreprises décrivent leur culture comme “Contrôlante”. (Source: Brandon Hall Group 2014 Learning and Development Benchmarking Study). Un salarié heureux est deux fois moins malade, six fois moins absent, 9 fois plus loyal, 31% plus productif, et 55% plus créatif !

Apprendre à apprendre

Et pourtant, nous avons longtemps pensé que le plus important bénéfice que nous tirons de l’apprentissage est l’acquisition d’un certificat ou d’un diplôme. Plus le temps passe, plus notre expérience nous invite à penser qu’au delà des connaissances ou des compétences, il y a quelque chose de bien plus précieux. C’est la capacité à apprendre. La preuve que sommes capable d’évoluer dans un environnement qui change (résilience), de progresser. Et donc de renforcer sa confiance et son estime de soi. Nous croyons que la formation, au sens scolaire, nous apporte des clés pour avancer. Et pourtant, c’est le plus souvent par nous-mêmes et avec les autres que nous nous formons. Comme le font les enfants. La meilleure école, c’est la vie et le meilleur maître, c’est l’expérience. Je pense qu’il est primordial que le Learning & Development intègre l’autonomie et le partage d’expérience dans la formation.

Ce post est issu du contenu rédigé par Viemonjob en collaboration avec le LabRH : Innovation RH, Passer en mode digital et agile aux éditions Dunod. L’ouvrage est cosigné par Michel Barabel, Jérémy Lamri, Olivier Meier et Boris Sirbey. Il s’agit du premier livre qui synthétise la vision de l’emploi et des ressources humaines portée par les startups de la HR tech française. Comment travaillerons-nous demain ? Le développement des technologies digitales est-il une menace pour les salariés ? Permet-il aux entreprises au contraire d’améliorer leurs performances en remettant l’humain et l’innovation au centre du jeu ? Ne cherchez plus les réponses, trouvez les : ici ! L’objectif du Think Tank du LabRH est de capitaliser sur l’existant et d’anticiper l’avenir. Que ce soir en matière d’outils, de compétences, de modes de travail et d’organisation, ou de cultures RH.